Menu
MURRAY HEAD

MURRAY HEAD

Le 5 mars 1946, Murray Seafield Saint George Head naît à Londres. Son père, Seafield Head est producteur et réalisateur de documentaires, sa mère, Helen Shingler, est actrice. Il entre au lycée français de Londres à 4 ans et y reste jusqu’à ses 10 ans.Après avoir signé son premier contrat à 17 ans avec EMI, Murray commence sa carrière cinématographique en Angleterre dès 1966 avec "The Family Way" de Roy Boulting.Il enchaîne avec "Sunday Bloody Sunday" de John Schlesinger en 1971, aux côtés de Peter Finch et Glenda Jackson. En parallèle, il s’investit dans les comédies musicales "Hair" et "Jesus Christ Superstar" où il crée le rôle de Judas. L’album se vend à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde.

En 1972 il tourne dans le film d'Edouard Molinaro "La Mandarine" avec Annie Girardot et Philippe Noiret, et sort la même année un premier album concept passé inaperçu: "Nigel Lived".C’est un comédien reconnu lorsqu'en 1975 le producteur Paul Samwell-Smith (ex-yardbirds et producteur de Cat Stevens) lui propose un contrat d'enregistrement avec Islands Records. L'album "Say it ain’t so, Joe" est né et devient un album culte.

En 1985, Tim Rice, auteur incontournable de comédies musicales, et Björn Ulvaeus et Benny Andersson, du groupe suédois ABBA, lui demandent d’interpréter le rôle principal dans la comédie musicale "Chess". Murray chante le titre "One Night In Bangkok" qui devient un succès mondial (numéro 1 dans 12 pays, et numéro 3 aux USA).Murray Head retourne au cinéma, notamment avec "White Mischief" (Sur la route de Nairobi) de Michael Radford et "Un été d'orages" de Charlotte Brandstrom, dont il signe également la musique. Il compose entre autres la musique de "Cocktail Molotov" de Diane Kurys et "A gauche en sortant de l'ascenseur", "Pour 100 briques t'as plus rien" d'Edouard Molinaro.

En 1995 et se fait plaisir en enregistrant "India Song" de Marguerite Duras et d'autres titres emprunts d'harmonies celtes (ses origines) qui se retrouvent sur l'album "Pipe Dreams".Murray se consacre ensuite à 3 années de recherche sur l’histoire d’amour entre George Sand et Alfred de Musset et voyage à Venise, dans les gorges du Tarn et dans le Berry où séjourna le couple ; il redécouvre les compositeurs romantiques et traîne dans les vieilles librairies Parisiennes à la recherche de la correspondance entre les deux amants.Ce long travail de reconstitution fournira les éléments essentiels à l’écriture du scénario "Les enfants du siècle" (1999), auquel il collabore avec François Olivier Rousseau et Diane Kurys.Les années 2000 le voit participer à de nombreuses séries télévisées au Royaume Uni. Un album, Rien n'est écrit, sort le 23 juin 2008

En mai 2011, il publie son autobiographie En Passant.

.